Take A Walk on The Wild Side

Des vaches errant sur des plages désertes, entrecoupées de montages verdoyantes, elles-mêmes ponctuée par des cascades, et même des estuaires. Bienvenue sur la Wild Coast !

Loin du bling-bling et des restos gluten-free du Western Cape, des fermes, game reserves et stations balnéaires du Kwa-Zulu Natal, la Wild Coast est la côte idéale pour les voyageurs en quête de vacances un peu sportives, de simplicité et d’expériences authentiques.

Originaire de Madagascar, je suis parfois nostalgique de ces coins perdus où je me sens seule au monde et complètement dépaysée, depuis que j’ai quitté mon île. C’est donc avec beaucoup d’excitation, équipée d’un sac-à-dos rempli de mes plus vieux T-shirts, et chaussée de mes rangers que je suis partie découvrir cette partie de la côte sud-africaine, réputée intacte, pour 5 jours de marche “self-guided” et “self-catered” avec Mathieu. Et nous en avons pris plein les yeux.

17janv.2014_MioraRajaonary_2735_1

Avec le strict minimum de vêtements dans le coffre, nous prenons la route très tôt un dimanche, pour plus de 9 heures de voitures avant de rejoindre la ville de Port Saint-Johns. Là-bas, nous trouvons un backpackers géré par un des (nombreux) rastas du coin, où nous pouvons planter notre tente sur un coin de pelouse. Après une courte nuit, nous partons faire le plein de vivres au Spar local pour parachever le remplissage de nos sac-à-dos. Fin prêts pour le périple, nous sommes ensuite conduits en auto car au premier des 4 camps qui vont nous accueillir pendant le trail, niché à la croisée d un des nombreux estuaires de la côte et de la mer. Un petit paradis rien que pour nous – sans bruit, sans réseau, et sans fioritures où l’on se met au lit  avec délectation à 20H30 pour entamer la lecture de ce bouquin que l’on s’était promis de lire, avant de s’endormir au bruit des vagues.

16janv.2014_MioraRajaonary_2789

14janv.2014_MioraRajaonary_2861_1

Le trail tient toutes ses promesses. Durant des marches quotidiennes variant de 11 à 17,5KM (les plus long tronçons se faisant tout de même les 2 premiers jours avec les sac à dos plein… aïe), nous évoluons dans ce cadre unique, qui fut le premier bantoustan autonome en 1960, avant de devenir un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d’apartheid. Peuplé exclusivement par des africains de l’ethnie xhosa, durant cette époque, la Wild Coast n’a pas connu l’amélioration d’infrastructures dont ont bénéficié les autres régions du pays dont elle fait désormais partie. Le style de vie traditionnel xhosa est encore la norme dans le Transkei, où des huttes colorées ornent les collines, pendant que les vaches Nguni prennent le soleil sur la plage.

15janv.2014_MioraRajaonary_2826

16janv.2014_MioraRajaonary_2774Après cinq jours de marche, lecture, baignades, et nuits réparatrices, nous apercevons Port Saint Johns au loin. Il est bientôt l’heure de récupérer notre voiture et de revenir à la vraie vie après cette brève escapade qui restera l’un des mes voyages préférées dans la Nation Arc-en-Ciel.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s